top of page
Rechercher

Soin de l'épaule et de la ceinture scapulaire gelées grâce à l’hydrothérapie

Dernière mise à jour : 30 nov. 2020


Tout ce qui vous était facile et agréable à réaliser devient difficile ; vous ressentez un encombrement, une lenteur permanente qui vous étaient jusqu’alors inconnus. Les limita

tions et les difficultés se font sentir dans tous les domaines de votre vie, que ce soit dans les activités du quotidien telles que la conduite, l’habillement, pour vous baigner et vous sécher, lors d’activités liées au travail telles que dactylographier, soulever, vous mouvoir et soulever des objets, pour la motricité fine, mais aussi dans le cadre de travaux ménagers tels que la cuisine, le ménage, le repassage ainsi que le jardinage et même la couture. Vous en ressentez un grand impact sur votre vie de famille et votre vie en société.



Les douleurs à l'épaule touchent un nombre incalculable de gens dans notre entourage. Les études montrent que les adultes à partir de 35 ans sont la cible privilégiée de ces symptômes. D'autres articulations telles que la colonne vertébrale, le bassin, le coude et le genou sont également sujettes à des douleurs, particulièrement si l’on passe la plupart de nos heures de travail assis devant un ordinateur sans se mouvoir, ou encore à se pencher sur des patients, comme c’est le cas pour les médecins, les esthéticiennes, les masseurs, et bien d’autres professions.



La douleur ne disparaîtra pas d'elle-même. Il est nécessaire de comprendre qu’ignorer sa douleur, c'est l’ignorer indéfiniment ; il faut donc agir efficacement et résolument pour traiter le problème. Il s’agit alors de définir le dispositif le plus approprié selon votre corps.

Nous allons décrire ici un modèle de réhabilitation construit à partir de quatre étapes fixes. Cette formule comprend un diagnostic, le traitement de la douleur et un travail sur l'amplitude des mouvements, le renforcement des tissus mous autour de la zone blessée et la transmission de compétences de réadaptation par la natation afin d’améliorer tous les éléments participant à la bonne condition physique du patient.



Les blessures à l'épaule ont un caractère visible, la position des deux épaules étant asymétrique lors des déplacements du patient. L'épaule douloureuse est inclinée dans une diagonale vers le bas et le mouvement n'est pas fluide. Il n’est pas rare qu’inconsciemment, les patients soutiennent leur main blessée et la pressent contre leur corps. Ainsi, ils créent un « plâtre » artificiel et sont soulagés temporairement. Le manque de mouvement est également un problème courant. De plus, l'articulation étant fixe, sa flexibilité diminue et elle blesse l’articulation correspondante, qui doit redoubler ses efforts. Au fil du temps, on note une dégénération de la colonne vertébrale, qui peut aller jusqu'à une scoliose, soit une asymétrie dans la colonne vertébrale, une sortie du centre de gravité et une compensation des vertèbres par déviation.


Cela peut prendre beaucoup de temps pour se produire, mais c’est une cause majeure de névrite, d’hernies discales, de bosses et autres troubles.



Comment ce modèle hydrothérapeutique en quatre étapes fonctionne-t-il pour soigner une articulation blessée ?



Étape A – Diagnostic


Lorsque se présente un patient souffrant de problèmes de ceinture scapulaire, le diagnostic est la première étape de la guérison. Au moment du diagnostic, un examen de toutes les articulations du corps est réalisé, permettant d’établir le niveau moyen de flexibilité de toutes les articulations principales du corps, le seuil de douleur du patient, la force du système musculaire principal, sa motricité fine, et enfin sa capacité à nager.



Étape B -Fixation des objectifs thérapeutiques et de réalisation.


Fixer des objectifs thérapeutiques est la base du succès du traitement. Les objectifs classiques du traitement en hydrothérapie pour les problèmes de ceinture scapulaire visent la réduction de la douleur, la flexibilité de l'articulation blessée, le maintien et l'amélioration de l'amplitude des mouvements dans la zone concernée.


Étape C - Renforcement des muscles.


Dans la troisième étape, les groupes musculaires du corps sont cartographiés. Il s’agit alors de renforcer les muscles principaux, en particulier autour de la zone blessé. C’est seulement après cette étape qu’il est possible de s’intéresser aux muscles plus délicats, qui permettent une précision, une motricité plus fine aux extrémités du corps.


Étape D - Transmettre des compétences pour entretenir le corps et prévenir d'autres blessures.


A l'issue des trois premières étapes (diagnostic, réalisation des objectifs de traitement articulaire, renforcement des muscles), les objectifs de rééducation par la natation peuvent être ajustés pour viser de nouvelles résultats, développer l'endurance cardio-pulmonaire, favoriser la vitesse, l'agilité, la puissance, etc.



Chaque étape de cette méthode s’étale sur plusieurs séances. Différents patients avec un même diagnostic pourront répondre différemment à cette méthode. L'un terminera la première étape après une séance, et l'autre, plus souffrant, son seuil de tolérance à la douleur étant plus bas, aura besoin de plus de séances.


En effet, la deuxième étape de cette méthode, qui implique de fixer des objectifs et traiter l'articulation douloureuse, est généralement la plus difficile et la plus complexe. De plus, il faut prendre en considération le fait que l'anxiété parfois présente en début de traitement ; le patient a parfois peur de mettre sa tête sous l'eau et doit établir un lien de confiance avec le thérapeute, la méthode et l'espace de soins. Tout cela demande dans le cadre ce type de traitement un processus d'ajustement complexe.


À partir de la deuxième étape, la confiance en soi est renforcée et permet le succès du traitement. On observe généralement un changement mental et comportemental qui reflète l’assurance développée dans le processus de traitement hydrothérapeutique. Les patients souffrant de blessures à l'épaule peuvent arriver plus tôt pour leur séance afin d’effectuer un échauffement de manière indépendante, selon les instructions reçues par le thérapeute. Fléchir les articulations dont l'amplitude de mouvement est altérée est une tâche difficile et douloureuse, mais à ce stade, le patient accède à des améliorations par la relaxation, dont la fonction est de faciliter, libérer, déplacer, lubrifier les articulations et permettre un quotidien plus agréable entre les traitements.




Nous vous proposons également de lire ceci : les soins dans l'eau chaude pour les blessures sportives)


Posts récents

Voir tout

Comments


Post: Blog2_Post
bottom of page